Aujourd’hui nous y sommes à nouveau: La République du Cameroun fête son jour de l’indépendence. Nous vous expliquons l’histoire, pourquoi le 20 mai est contesté comme date et comment les Camerounais en Allemagne célèbrent ce jour.

La voie à l’indépendence

Le Cameroun du 21ième siècle est un état réorganisé qui origine de diverses influences coloniales avec une population de nombreuses groupes ethniques. Après la Grande Guerre, l’ancienne colonie allemande a été divisé par la Société des Nations: Les Français ont eu le Nord, le Sud a été confié aux Britannqiues. L’indépence du Cameroun français s’est produit le 1 janvier 1960 après un référendum et la fin du mandat des Nations Unies et l’état s’est donné le nom Cameroun d’Est. Le Nord du territoire britannique a voté pour le rattachement au Nigeria, le Sud a décidé de devenir partie d’état Cameroun (1 octobre 1961). Cela sont les dessous qui expliquent que le Cameroun dispose aujourd’hui de deux langues nationales, le français et l’anglais. Fulbe Ahmadou Ahidjo qui a été nommé président d’état camerounais a installé une dictature sanglante et a opprimé tous les prises de position indépendantes. Il n’y avait des réformes qu’avant 1972. La République Cameroun a été transformé dans un état unitaire, la République unie du Cameroun. Depuis cette date, le 20 mai est le jour de la fête nationale. La date est quand-même controversée. Alors que la majorité de la population est d’accord avec la date qui symbolise la naissance de la population unie, quelques fédéralistes convaincus sont favorables au premier octobre comme jour officiel de l’indépendence. Cependant, après les débats annuels, les festivités commencent.

Comment fêtent les Camerounais en Allemagne?

Au Cameroun, le jour est fêté avec de grands défilés et des fêtes dans la rue, mais que fait la communauté camerounais en Allemagne? Nous l’avons demandés aux associations connectica e.V. de Berlin et Demokratisches Netzwerk für Kamerun e.v. de Aachen. Même si le 20 mai n’est bien-sûr pas de jour férié en Allemagne, beaucoup de personnes issues du Cameroun utilisent l’occasion pour se rencontrer. À Berlin, une fête est organisée de l’ambassade camerounaise. La culture du pays est omniprésente: on peut par exemple goûter des spécialités comme “bean fritters” et “Ndole”. Après le discours de l’ambassadeur Jean-Marc Mpay, tout le monde peut danser. Cette année, un groupe de danse traditionnelle va entrer sur scène. Considérant que le 20 mai en 2016 est un vendredi, on peut être sûr que les fêtes vont durer jusqu’à tôt le matin.