Une action remarquable en ces temps difficiles: La ville Monheim fait un don de terrains d’une valeur d’environ 900.000 euros à deux associations musulmannes. L’intention du maire Daniel Zimmermann est de “faire sortir les musulmans des arrière-cours”, comme l’écrit le journal Rheinische Post.

Il est prévu que la commune d’origine turque DITIB va reçevoir un terrain de 4150 mètres carrés dans le quartier Berlinois qui a un haut pourcentage des migrants. En général, ils comptent plus de 500 personnes lors de la prière du vendredi.

La communauté marocaine à Monheim qui comprend plus de 200 membres reçoit un terrain d’environ 3500 mètres carrés d’une valeur de 420.000 euros.

Le maire de 34 ans qui est membre du parti régional “Peto” attire l’attention sur le fait que les terrains sont uniquement affectés à un usage précis et qu’il n’est past permis de les vendre. Un minaret ne doit pas franchir une hauteur de 20 mètres.

Le projet est beaucoup critiqué des partis CDU et SPD et est qualifié de “totalement inconvenant”.

Les deux associations ont annoncé de vendre leur bâtiments actuels et d’investir des millions dans la constructions de nouveaux mosques.

maroczone.de