„Musique pop, chantée par une voix de soul“ – ce sont les mots avec lesquelles le Berlinois Kingsley Q décrit sa musique. Une vie sans elle est devenue inimaginable pour lui. Le musicien RnB/pop en plein développement vient récemment de publier son premier 45 tours. Dans un entretien avec le afrika! magazine il vous dévoile ces exemples musicaux.

Son premier 45 tours vient juste de sortir mais Kingsley Q est déjà en train de produire son premier EP. Le Berlinois d’origine ghanéen veut prouver qu’il est capable de faire autre chose que des ballades pop comme « When she sings». Il peut aussi faire des chansons plus vivantes. Kingsley est très bien préparé pour le lancement de sa carrière. Il a fréquenté ACADEMY, une école d’art théâtral à Berlin Kreuzberg, pendant six ans. Le clip musical de son 45 tours «When she sings», qui a déjà été produit, raconte une histoire très complexe : « On ne voulait pas traiter dans la vidéo de la typique et si ordinaire histoire ‘Un homme rencontre une femme qui change toute sa vie’. On cherchait quelque chose de dramatique et mystique » souligne Kingsley. Dans son clip, on peut voir un patient malade qui a l’impression de maîtriser sa vie en recevant des injections. « La femme décrite dans la chanson est l’équivalent de l’injection » dit Kingsley avec un sourire. Il en est sûr : Ce sont les vidéos qui se distinguent fortement des autres, qui sont essentielles pour les artistes nouveaux comme lui. Il a eu la chance d’être accompagné d’un équipe de professionnels, de producteurs sachant exactement ce qu’ils fasaient.

D’où ca vient ?

La musique est la grande passion de Kingsley, une vie sans elle est inimaginable. Depuis son enfance, elle était omniprésente dans sa famille. Il a appris beaucoup de sa cousine Ivy Quainoo, la gagnante de « The voice of Germany »: « Elle m’a révélé beaucoup de secrets sur le travail dans l’industrie musicale. Cependant, pour moi, il n’était pas question de participer à un show de casting. Il faut travailler soi-même, faire ses propres expériences et lutter pour pouvoir survivre dans le business.» Les participants des ces shows de casting, normalement agés de 16 à 20 ans, sont pris trop tôt ce qui est souvent la raison de leur manque de succès dans leur carrière de musicien. Il n’y a rien de plus beau pour lui que d’impressionner les gens par sa musique, de causer la chair de poule ou même de les émouvoir jusqu’aux larmes parfois. Plus tôt, il voulait danser en fait, comme son grand modèle : Michael Jackson. Mais un jour, il s’est totalement concentré sur la chanson. „En fait, la réaction du public a toujours été meilleure en ce qui concerne mes chansons“, avoue-t-il. „Par exemple pour ses covers sur youTube. Mic Donet de Mannheim a remarqué la version live de sa chanson « losing you » et partageait la nouvelle en disant : « Ma chanson ‘Losing you’! Très bien faite par Kingsley!»

Grands modèles

À part de Michael Jackson, l’homme de 22 ans admire des artistes comme Kwabs, Craig David et Ne-Yo. Il rêve d’avoir la chance de travailler avec Rihanna une fois, mais aussi de coopérer avec des musiciens allemands comme Xavier Naidoo ou Cassandra Steen. Le problème d’avoir le trac s’est atténué, dit-il, tout en avouant être plus nerveux devant un petit groupe qu’un grand auditoire. Je peux voir les gens de tout près ce qui me fait penser qu’il faut vraiment cavaler. Devant une foule importante, je suis très concentrée et je commence à chanter tout simplement.» Pour ceux qui aimeraient le voir live, il faut le suivre sur Facebook pour être informé sur ses prestations. Son premier EP avec 5 chansons sera publié dans la deuxième moitié de l’année. L’équipe de producteurs berlinois avec laquelle il travaille a déjà aidé Sarah Connor et Adel Tawil ´percer– on attend donc le résultat avec impatience. En attendant, on peut voir son clip « When she sings » ici: