Zero Deal, en français « Deal zéro », une décision qui n’est d’aucune utilité et que l’on regrette peut-être rapidement. Tel est le titre du nouveau film du réalisateur Evans Osigwe.

Il raconte le grand « rêve européen » de nombreux Africains, l’obsession que, une fois en Europe, tout ira mieux et sera plus simple. Déjà le titre laisse supposer qu’il ne s’agit là souvent que d’une illusion. Zero Deal raconte l’histoire des personnes qui, poussées par leur désir de plus d’aisance quittent le continent africain pour se rendre en Europe ; dont le désir d’une vie meilleure se termine dans la douleur et la peine. Par cette nouvelle situation, il n’est pas rare qu’ils se retrouvent en contradiction avec ce continent qu’ils ont tant aimé.

La comédienne de Nollywood, Jennifer Omole, joue par exemple la jeune Africaine Jane, qui tombe dans le panneau des promesses vides d’une agence de voyages et doit ainsi dépenser une grande partie de son argent pour un visa. Arrivée en Europe, sa vie, par ailleurs si ordonnée, commence à s’effriter : incapable de trouver un travail, Jane ne voit finalement pas d’autre solution que la prostitution. Cette expérience fait basculer sa vie, mais fait ressortir en même temps ses exceptionnelles qualités humaines.

Le producteur Prince Ogugua Igwe de Real Film Production Berlin a réussi un véritable chef d’œuvre : outre des lieux de tournage au Nigéria et en Allemagne, il a réuni des acteurs de différentes nations, Espagne, Grande-Bretagne, Nigéria, Belgique et Italie. La production, qui a duré 2 ans, voulait saisir la vie d’Africains vivant en Europe. Le film raconte toutes les histoires réelles devant lesquelles nombreux sont ceux à fermer les yeux.

Zero Deal, le « film à voir » pour tous les fans d’Afrique, sortira en Allemagne le 24 septembre à Fribourg.

IMG_6836